Un merveilleux voyage dans le temps et l'espace

Les remèdes d’antan – l’Ail [ suite ] : Soignez-vous à l’ail

Soignez-vous à l’ail

gousses et-tête ail

Les vertus de l’ail (et de l’oignon)

Non content d’être un condiment de premier choix, légitimement apprécié pour cette raison par les gastronomes, l’ail possède également de nombreuses propriété médicinales que vous découvrirez au fur et à mesure à la rubrique –LA SANTE AUTREFOIS

Un rappel des principaux avantages de ce fantastique condiment. Il s’impose ainsi comme :

  • Un excellent désinfectant,
  • un antibiotique non négligeable en matière intestinale,
  • un excellent hypotenseur,
  • un auxiliaire intéressant dans la lutte contre l’artériosclérose.

Sa composition moyenne
l’analyse d’un bulbe d’ail sec, fait apparaître les différentes substances et autres éléments nutritifs suivants (valeurs moyennes pour 100 grammes) :

  • Eau : 59 à 64 grammes,
  • protides : 0,5 à 1 gramme,
  • lipides : 0,1 gramme,
  • glucides : 3 grammes,
  • fibres : 0,14 gramme.

A cela, il convient d’ajouter :

  • des vitamines (A,B,C,E et PP principalement),
  • des oligo-éléments (assez grande richesse en calcium, iode, manganèse et phosphore, traces de fer et de zinc),
  • de l’allicine (d’où les fameux relents générés par toute ingestion d’ail),
  • différentes substances annexes qui n’ont pas lieu d’être étudiées ici.

Prochain article :
Les propriétés de l’ail

Les remèdes d'antan - l'Ail [ suite ] Les propriétés de l'ail
Les remèdes d'antan - l'Ail [ suite ] : Utilisations médicinales

Articles les plus consultés

Votre alimentation est importante !…
Cultures et Traditions perdus
Recherche

bannieres

Le méchoui algérien: un mouton rôti sur les braises d’un feu de bois

Le méchoui vient du mot arabe maghrébin « ch’wa »
qui signifie rôtir

Le méchoui est une spécialité algérienne originaire des hauts plateaux, du Moyen Atlas et de l’Atlas saharien. Les nomades qui y transhument, en plus de leur troupeau principal – souvent évalué à plusieurs milliers de moutons – élèvent un petit nombre d’agneaux mâles spécifiquement pour le méchoui, les nourrissant de « chih », une espèce d’armoise sauvage qui donne à l’agneau un parfum très délicat.

Read More about “Le méchoui algérien: un mouton rôti sur les braises d’un feu de bois”

Le photographe d’autrefois

Il était une fois, le photographe ambulant

le photographe

Les photographes ambulants ! Ils ne sont plus là, ces icônes culturelles citadines ! En silence, ils se sont retirés de la cité, sans deuil ! Jadis, ils étaient l’ombre des villes et l’arc des places publiques. Les fixateurs du beau temps ! Les dessinateurs de grands sourires. Les témoins des amours et des amoureux fuyant l’oeil de l’interdit! l’oeil du voyageur ! Les photographes ambulants ! Tous. Vous. Nous. Les autres.

Read More about “Le photographe d’autrefois”

La vie naturelle

L’incompréhension naturelle de la vie

Nous sommes sans doute devenus trop intelligents, trop savants, et nous ne comprenons plus la vie. Nous la tuons autour de nous pour des profits ou des commodités immédiates; nous tuons aussi la nôtre et menaçons celle de nos descendants pour les mêmes motifs. il faudrait croire alors que nos grands-mères étaient moins intelligentes que nous et qu’elles avaient, elles, une compréhension naturelle de la vie.

Manger sain, vivre bien !…

Read More about “La vie naturelle”