Un merveilleux voyage dans le temps et l'espace

Les Maladies cardiovasculaires en Algérie: Les résultats d’une étude

Les Maladies cardiovasculaires en Algérie représentent
46.2% du taux de mortalité

hygiène de vie

En Algérie,les maladies cardiovasculaires atteignent le taux de 46,2% arrivant en tête des maladies non-transmissibles. Ces dernières représentent la première cause de mortalité. La mauvaise hygiène de vie, une alimentation déséquilibrée, le tabagisme, toutes ces mauvaises habitudes impactent fortement sur la santé des Algériens.

artère coronaire

Selon les résultats d’une étude réalisée par l’Institut national de santé publique (INSP) et l’Organisation mondiale de la santé (OMS), et d”après les informations relayées par la Société algérienne de cardiologie (SAC), un habitant sur quatre meurt d’un problème cardiaque en Algérie. C’est ainsi que les maladies liées au cœur représentent 46.2% du taux de mortalité. Une étude épidémiologique internationale sur l’évaluation de la prise en charge de l’hypercholestérolémie, menée à Tlemcen auprès de 1.000 patients, a permis de mieux comprendre la répartition des principaux facteurs favorisant ces maladies.

On apprend ainsi, qu’au total, l’hypertension artérielle (HTA) la sédentarité (40% de la population), le tabagisme (17%), le diabète (6,8%), l’obésité et l’hypercholestérolémie. Là où cela inquiète le plus, c’est quand on découvre que les Algériens sous-estiment certains facteurs de risque. L’étude cite notamment la dyslipidémie (taux de graisse trop élevé dans le sang), découverte fortuitement chez 3 patients sur 4 au cours d’un examen systématique. Pour éviter les facteurs de risques, Mohamed Chtibi, maître assistant au service cardiologie à l’hôpital de Blida, insiste sur la prévention.
« Il faut savoir qu’une activité régulière, de 30 à 45 minutes par jour, ou une marche soutenue tout les deux jours suffit, dans la majorité des cas, à protéger nos patients des problèmes cardiovasculaires. Les facteurs de risques majeurs sont l’âge, l’hérédité familiale, l’hypercholestérolémie, le tabac, l’hypertension artérielle et le diabète »,
explique-t-il.

Il faut savoir que, ces dernières années, les maladies cardiovasculaires sont en nette augmentation chez les jeunes à cause du tabagisme, qui est en hausse chez cette tranche de la population. Afin de lutter contre ces maladies lourdes, les experts préconisent de mettre l’action sur la prévention, à l’instar des pays développés, tels que la Grande Bretagne et les États-Unies, qui ont pu réduire de 50% la prévalence de ces maladies, à travers des mesures qui limitent la consommation du tabac.

Un rien pourrait donc améliorer la santé des Algériens, comme revoir leur régime alimentaire, en consommant moins de sucre, de gras et de sel, et à faire une activité sportive régulière. Il a aussi recommandé à toutes les personnes susceptibles de développer une maladie cardiovasculaire de réduire leur consommation en pain, de surveiller leur poids et de se faire dépister une éventuelle hypertension, à partir de 30 ans.

[content-egg-block template=offers_grid]

Chocolat noir, santé des vaisseaux sanguins
Les frites ! c'est bon. D'accord, Mais pas pour la santé

Articles les plus consultés

Laisser un commentaire

Votre alimentation est importante !…

Les frites ! c’est bon. D’accord, Mais pas pour la santé

Les frites et fritures en général, augmentent
le risque de maladies cardiovasculaires

Une alimentation riche en friture, en viandes et en sucres, augmente le risque de maladies cardiovasculaires. privilégiez les produits de grains entiers, beaucoup de légumes et de fruits, les produits laitiers allégés et les viandes maigres.

Read More about “Les frites ! c’est bon. D’accord, Mais pas pour la santé”

Cultures et Traditions perdus
Recherche

bannieres

Le méchoui algérien: un mouton rôti sur les braises d’un feu de bois

Le méchoui vient du mot arabe maghrébin « ch’wa »
qui signifie rôtir

Le méchoui est une spécialité algérienne originaire des hauts plateaux, du Moyen Atlas et de l’Atlas saharien. Les nomades qui y transhument, en plus de leur troupeau principal – souvent évalué à plusieurs milliers de moutons – élèvent un petit nombre d’agneaux mâles spécifiquement pour le méchoui, les nourrissant de « chih », une espèce d’armoise sauvage qui donne à l’agneau un parfum très délicat.

Read More about “Le méchoui algérien: un mouton rôti sur les braises d’un feu de bois”

Le photographe d’autrefois

Il était une fois, le photographe ambulant

le photographe

Les photographes ambulants ! Ils ne sont plus là, ces icônes culturelles citadines ! En silence, ils se sont retirés de la cité, sans deuil ! Jadis, ils étaient l’ombre des villes et l’arc des places publiques. Les fixateurs du beau temps ! Les dessinateurs de grands sourires. Les témoins des amours et des amoureux fuyant l’oeil de l’interdit! l’oeil du voyageur ! Les photographes ambulants ! Tous. Vous. Nous. Les autres.

Read More about “Le photographe d’autrefois”

La vie naturelle

L’incompréhension naturelle de la vie

Nous sommes sans doute devenus trop intelligents, trop savants, et nous ne comprenons plus la vie. Nous la tuons autour de nous pour des profits ou des commodités immédiates; nous tuons aussi la nôtre et menaçons celle de nos descendants pour les mêmes motifs. il faudrait croire alors que nos grands-mères étaient moins intelligentes que nous et qu’elles avaient, elles, une compréhension naturelle de la vie.

Manger sain, vivre bien !…

Read More about “La vie naturelle”

Les effets du café sont assez merveilleuses car absolument paradoxales

Boire du café pour vivre plus longtemps !

Le café au quotidien

Les études sur les effets du café sont assez merveilleuses car absolument paradoxales. Un jour la caféine nous tue et le lendemain, elle nous rendrait presque immortel ! Aujourd’hui … bonne nouvelle, nous survivons et le café est notre ami !

Read More about “Les effets du café sont assez merveilleuses car absolument paradoxales”