Un merveilleux voyage dans le temps et l'espace

La canicule en Algérie: Les bons gestes à retenir

hydratation

 

La canicule, les bons gestes à retenir

Ces derniers jours, la canicule est de retour en Algérie et est appelée à se prolonger durant les prochains jours et semaines, attention, pour faire face, il est primordial d’adopter les bons gestes pour éviter le coup de chaud de trop, la déshydratation et d’autres désagréments.

Avec les fortes chaleurs qui ont eu lieu et en perspective, votre corps risque de souffrir et d’éliminer trop d’eau avec le thermomètre qui certainement dépasse déjà allègrement les 30° C. Donc, il est important pour chacun de faire attention et d’éviter la déshydratation.

Ce qu’il faut faire pour éviter la déshydratation

Il est facile de rappeler la nécessité de boire beaucoup d’eau, le corps ayant besoin d’au moins trois litres quotidiennement pour bien fonctionner. Mais cela n’est pas toujours facile à respecter ou à surveiller, surtout avec des enfants ou des personnes âgées qui sont particulièrement fragiles face à la chaleur, ou bien encore les sportifs qui ne voient pas le coup de chaud arriver.

Les médecins insistent sur l’impératif de s’hydrater en buvant de l’eau mais aussi en se rafraîchissant. La canicule consiste en des épisodes de chaleur de jour comme de nuit et qui s’étendent dans le temps. Les personnes âgées et les bébés sont les plus exposés.
A noter que :
« Les bébés sont des organismes en développement. Le corps ne possède pas tous les mécanismes qui lui permettent de se protéger »

Les signes de la déshydratation

– Votre bouche et votre langue deviennent sèches
– Vos yeux se cernent plus facilement
– Votre peau est chaude, présente des rougeurs et de la sècheresse
– Vous avez une sensation de soif intense
– Vous n’arrivez pas à uriner
– Vous êtes fatigué, faible ou somnolent
– Vous avez des convulsions et des pertes de connaissance

Ce qu’il faut savoir pour bien se protéger

➜ Sachez que l’organisme humain se protège physiologiquement grâce à la sueur. « Elle est une climatisation physiologique naturelle. Le revers c’est qu’avec la chaleur on va perdre de l’eau sachant que 80% de notre poids est constitué de ce liquide.

Comment renouveler l’eau de notre organisme ?

➜ Mais le danger c’est dans son renouvellement. Comment renouveler l’eau de notre organisme ? En buvant de l’eau. C’est vital ! Cependant, il ne faut pas juste se mouiller les lèvres. Il faut boire un minimum obligatoire de 3 litres d’eau par jour.
➜ Tout médecin prévient :
« Qu’on s’entende bien, je dis : qu’il faut boire de l’eau, pas les boissons gazeuses. Boire les boissons gazeuses cela provoque davantage de soif.
➜ Pourquoi ? Si vous prenez beaucoup de boissons gazeuses ou des limonades, vous ne prendrez que du sucre »,
attention à ne pas faire de zèle.
➜ Boire trop d’eau peut en effet être mauvais pour la santé, voire très dangereux chez certaines personnes.

l’hydratation est le maître mot

Boire de l’eau trop fraîche en période de grosse chaleur est également déconseillé. Cela va donner au corps l’impression d’une chute de température et celui-ci va alors tenter de se réchauffer d’autant plus. Boire frais favorise d’autre part – comme les boissons sucrées et l’alcool – la déshydratation, l’absorption de fraîcheur donnant faussement à l’organisme l’impression d’être désaltéré. De façon générale, il est conseillé de ne pas boire plus de 2,5 litres d’eau par jour.

Quelques conseils

➜ « Il est important donc, d’insister à bien hydrater les enfants et les personnes âgées. Le corps de l’enfant est constitué pratiquement d’eau. Donc, il faut lui donner à boire le maximum. Il y a une chose. Chez les personnes âgées et les enfants il ne faut pas attendre qu’ils aient soif. C’est l’entourage qui doit leur donner à boire »,

Se rafraîchir régulièrement est un autre conseil pour éviter de perdre trop d’eau. On peut prendre une petite bassine avec un peu d’eau et mettre l’enfant et le laisser patauger. On peut aussi se rafraîchir le visage, le cou, les bras et les pieds. Il ne s’agit pas de prendre une douche avec shampoing et savon.

Manger des fruits: L’été étant la saison des fruits par excellence, le spécialiste de santé publique recommande vivement de consommer des aliments comme la pastèque, le melon, la pêche, etc. La salade est aussi conseillée. En tout état de cause, il faut limiter toute activité physique durant les périodes de pics de chaleur, notamment entre 13h et à 17h et éviter de s’exposer au soleil.

Les bons gestes à avoir pour l’éviter:

Emportez toujours avec vous une bouteille d’eau pour vous hydrater régulièrement. Si vous avez soif, c’est que vous avez déjà perdu beaucoup d’eau
• Mouillez-vous fréquemment la nuque et la tête
• Misez sur les couleurs claires pour vos vêtements, des textiles
légers et fluides. Portez un chapeau ou une casquette quand vous sortez
• Evitez de vous mettre en extérieur et surtout au soleil entre 11h et 16h
• Pour faire une sieste, cherchez un endroit frais et aéré
• Si vous êtes sportif, évitez de faire du sport aux heures les plus chaudes de la journée. Si vous ne pouvez vous empêcher, hydratez-vous régulièrement avant, pendant et après votre activité. N’attendez pas d’avoir soif, il sera trop tard. L’eau vous aidera, de plus, à éliminer les toxines. Un bon réflexe : si vous faites du sport et qu’il n’y a plus de transpiration sur votre front, hydratez vous d’urgence.

Quelques conseils

Quand le mercure monte

IMPORTANT
il devient difficile de dormir paisiblement, quand le mercure monte.
En cause ? Une raison physiologique qui fait que le cerveau a besoin de se refroidir avant de s’endormir. Comment y parvenir ?

Vous vous retournez dans votre lit quand le thermomètre s’affole ? Ce n’est pas parce que vous bougez trop. Les effets de la chaleur sur le sommeil sont avérés scientifiquement. « Le cerveau doit tomber en dessous de 37° pour s’endormir, c’est-à-dire qu’il doit perdre 1° le soir. Dès qu’il fait trop chaud dehors, c’est donc d’autant plus difficile de perdre la température au niveau, or c’est indispensable pour acquérir un sommeil vraiment réparateur et profond ».

Alors comment faire pour faire baisser la température de notre cerveau et dormir ?

➜ Se rafraîchir avant d’aller dormir. Dans l’idéal, prenez une douche fraîche, et n’hésitez pas à passer le jeu d’eau sur vos jambes, qui ont souvent tendance à gonfler en période de fortes chaleurs, ainsi que derrière la tête. En sortant de la douche, essayez de ne pas vous séchez entièrement : si votre corps reste un petit peu humide, vous vivrez mieux le moment du coucher. Si vous n’avez pas le courage de filer sous la douche, vous pouvez aussi tremper vos pieds dans une bassine d’eau froide. La technique permet de refroidir l’intégralité du corps.
 
➜ Diminuer la lumière. On le répète souvent : les écrans au moment du coucher ne sont pas vraiment une bonne idée, dans la mesure où la lumière stimule notre cerveau. Donc pendant la soirée, mettez vous dans l’ambiance. Pas de lumière forte dans la pièce, le moins possible d’écrans… Votre sommeil vous remerciera. 
➜ Avant d’aller vous coucher. Pensez à boire un verre d’eau avant de vous mettre au lit, histoire de bien vous hydrater pour la nuit. Prévoyez également une bouteille d’eau à côté de vous, cela évitera de vous lever dans la nuit. 

Deux soeurs jumelles de 208 ans vivent en pleine forme

Laisser un commentaire

Votre alimentation est importante !…
Cultures et Traditions perdus
Recherche

bannieres

Le méchoui algérien: un mouton rôti sur les braises d’un feu de bois

Le méchoui vient du mot arabe maghrébin « ch’wa »
qui signifie rôtir

Le méchoui est une spécialité algérienne originaire des hauts plateaux, du Moyen Atlas et de l’Atlas saharien. Les nomades qui y transhument, en plus de leur troupeau principal – souvent évalué à plusieurs milliers de moutons – élèvent un petit nombre d’agneaux mâles spécifiquement pour le méchoui, les nourrissant de « chih », une espèce d’armoise sauvage qui donne à l’agneau un parfum très délicat.

Read More about “Le méchoui algérien: un mouton rôti sur les braises d’un feu de bois”

Le photographe d’autrefois

Il était une fois, le photographe ambulant

le photographe

Les photographes ambulants ! Ils ne sont plus là, ces icônes culturelles citadines ! En silence, ils se sont retirés de la cité, sans deuil ! Jadis, ils étaient l’ombre des villes et l’arc des places publiques. Les fixateurs du beau temps ! Les dessinateurs de grands sourires. Les témoins des amours et des amoureux fuyant l’oeil de l’interdit! l’oeil du voyageur ! Les photographes ambulants ! Tous. Vous. Nous. Les autres.

Read More about “Le photographe d’autrefois”

La vie naturelle

L’incompréhension naturelle de la vie

Nous sommes sans doute devenus trop intelligents, trop savants, et nous ne comprenons plus la vie. Nous la tuons autour de nous pour des profits ou des commodités immédiates; nous tuons aussi la nôtre et menaçons celle de nos descendants pour les mêmes motifs. il faudrait croire alors que nos grands-mères étaient moins intelligentes que nous et qu’elles avaient, elles, une compréhension naturelle de la vie.

Manger sain, vivre bien !…

Read More about “La vie naturelle”