Un merveilleux voyage dans le temps et l'espace

Algérie: Le vivre en communauté a changé de nos jours!

logement-en-algerie

 

Vivre en communauté (ou en famille) de nos jours !…

De nos jours, vivre en communauté est devenue de plus en plus âpre et raboteux en Algérie. Le manque de civisme perdure pour prendre des proportions alarmantes, dans les quartiers où l’heure est à l’individualisme à outrance et le non respect de l’autre. Les droits du voisin ont pris, au fil des ans, un sacré coup de massue.

Les beaux projets de logements, la plupart du temps, se terminent en cités dortoirs moches, sales et surtout où il ne fait plus bon vivre. La dégradation des sites et plus particulièrement des parties communes, atteint des seuils alarmants.

En effet, l’incivisme et l’impunité ont carrément changé le profil de nombreuses cités, lesquelles sur le plan architectural pourtant, n’ont rien à envier à celles des autres pays, d’autant plus que la touche esthétique et du beau fait même partie des priorités des décideurs, à la faveur d’une nouvelle vision qui s’installe, en matière de commodités et aussi de création d’aires de jeux et d’espaces verts.

Les nuisances ne manquent pas d’ailleurs avec une tendance de plus en plus manifeste d’une démission totale, d’un fatalisme dangereux se répercutant sur le cadre de vie, la paix et la sérénité des habitants

Aujourd’hui, dans nos villes, il n’y a plus debien-être et de confort qui y régnaient par le passé, en raison du bouleversement des comportements et la disparition des valeurs du respect du voisin.

Autrefois

ce dernier faisait partie de la famille et il était hors de question de penser un instant à faire un geste qui risquerait de lui nuire ou même nuire à l’espace partagé par tous les voisins. Ce n’est plus le cas malheureusement. De lourds préjudices sont ainsi causés à l’homme et à l’environnement.

Les dépassements ne mansuent pas.

IMPORTANT
Les exemples de nombreux dépassements ne manquent pas et sont relevés tous les jours que Dieu fait, au niveau des cités qui accusent un coup de vieux, rien qu’à voir leur état. Les ascenseurs, les escaliers, les murs, les boites aux lettres sont tous dans un piteux état. Les espaces verts deviennent des dépotoirs pour toutes sortes de déchets entassés qui attirent les rats.

Le problème de nuisance sonore est très fréquent aussi, dans les quartiers où la quiétude devient un leurre, des motos qui ronflent, des klaxons de voitures, et d’autres décibels en folie qui caractérisent nos soirées. L’exercice de la citoyenneté et du civisme est certainement monnaie rare dans nos cités et les rapports entre voisins omettent très souvent l’intérêt général et le droit de l’autre au respect.

➜ Les comportements sociaux inacceptables et anormaux sont, de nos jours, banalisés, voire standardisés et réglementés, par beaucoup. Aspirer à la paix et la sérénité, dans les cités, c’est tout simplement comme chercher une aiguille dans une botte de foin.

Votre alimentation est importante !…
Recherche

bannieres

Le méchoui algérien: un mouton rôti sur les braises d’un feu de bois

Le méchoui vient du mot arabe maghrébin « ch’wa »
qui signifie rôtir

Le méchoui est une spécialité algérienne originaire des hauts plateaux, du Moyen Atlas et de l’Atlas saharien. Les nomades qui y transhument, en plus de leur troupeau principal – souvent évalué à plusieurs milliers de moutons – élèvent un petit nombre d’agneaux mâles spécifiquement pour le méchoui, les nourrissant de « chih », une espèce d’armoise sauvage qui donne à l’agneau un parfum très délicat.

Read More about “Le méchoui algérien: un mouton rôti sur les braises d’un feu de bois”

Le photographe d’autrefois

Il était une fois, le photographe ambulant

le photographe

Les photographes ambulants ! Ils ne sont plus là, ces icônes culturelles citadines ! En silence, ils se sont retirés de la cité, sans deuil ! Jadis, ils étaient l’ombre des villes et l’arc des places publiques. Les fixateurs du beau temps ! Les dessinateurs de grands sourires. Les témoins des amours et des amoureux fuyant l’oeil de l’interdit! l’oeil du voyageur ! Les photographes ambulants ! Tous. Vous. Nous. Les autres.

Read More about “Le photographe d’autrefois”

La vie naturelle

L’incompréhension naturelle de la vie

Nous sommes sans doute devenus trop intelligents, trop savants, et nous ne comprenons plus la vie. Nous la tuons autour de nous pour des profits ou des commodités immédiates; nous tuons aussi la nôtre et menaçons celle de nos descendants pour les mêmes motifs. il faudrait croire alors que nos grands-mères étaient moins intelligentes que nous et qu’elles avaient, elles, une compréhension naturelle de la vie.

Manger sain, vivre bien !…

Read More about “La vie naturelle”