Un merveilleux voyage dans le temps et l'espace

Salon de l’art et la technique photographique à Biskra

1er salon-photo-biskra

Le 1er salon de la photographie à Biskra dès le 13 avril 2019

En effet, les 50 photographes participant au salon ont rivalisé de talent pour présenter le printemps sous toutes ses coutures et sous tous les angles, utilisant les dernières techniques de prise de photos et zoomant sur les plus beaux des paysages de la région des Zibans. Son patrimoine riche et diversifié est également présent à ce rendez-vous artistique et culturel.

En plus des différents pavillons de cette manifestation, des démonstrations tenues par des photographes chevronnés ainsi que des ateliers de formation aux techniques de montage et de cadrage ont été organisés à cette occasion.

“Le salon a pour but de faire valoir le talent des photographes de la région, enrichir le paysage culturel local et inculquer aux jeunes la passion du huitième art”, a affirmé Redouane Mazri, organisateur de l’événement.

Il est à noter que
La 1ère édition du Salon de la photographie de Biskra
se tiendra jusqu’au 16 avril courant.

Comments

comments

Laisser un commentaire

Cultures et Traditions perdus
Recherche

bannieres

Le photographe d’autrefois

Il était une fois, le photographe ambulant

le photographe

Les photographes ambulants ! Ils ne sont plus là, ces icônes culturelles citadines ! En silence, ils se sont retirés de la cité, sans deuil ! Jadis, ils étaient l’ombre des villes et l’arc des places publiques. Les fixateurs du beau temps ! Les dessinateurs de grands sourires. Les témoins des amours et des amoureux fuyant l’oeil de l’interdit! l’oeil du voyageur ! Les photographes ambulants ! Tous. Vous. Nous. Les autres.

La vie naturelle

L’incompréhension naturelle de la vie

Nous sommes sans doute devenus trop intelligents, trop savants, et nous ne comprenons plus la vie. Nous la tuons autour de nous pour des profits ou des commodités immédiates; nous tuons aussi la nôtre et menaçons celle de nos descendants pour les mêmes motifs. il faudrait croire alors que nos grands-mères étaient moins intelligentes que nous et qu’elles avaient, elles, une compréhension naturelle de la vie.

Manger sain, vivre bien !…