Un merveilleux voyage dans le temps et l'espace

Sid Ahmed Serri, doyen de la musique Andalouse est décédé

Le chanteur et professeur de musique andalouse,
Sid Ahmed serri est décédé aujourd’hui à l’âge de 89 ans

Sid Ahmed Serri

Le musicien, chanteur et professeur de musique andalouse Sid Ahmed Serri, est décédé ce dimanche 15 novembre à Alger à l’âge de 89 ans. Une perte de l’un des grands noms de la musique classique algérienne.

Sid Ahmed Serri a consacré plus de 50 ans de sa vie, afin de préserver ce noble art. Né le 2 novembre 1926 à la Casbah d’Alger au sein d’une famille de mélomanes, Il s’est initié dès son jeune âge à la musique andalouse pour laquelle il éprouvait une forte passion. Son enterrement aura lieu à Alger au cimetière de Sidi Yahia lundi 16 novembre, après la prière Adhohr.

Son parcours

En 1945, il adhère successivement aux associations El Andaloussia puis El Hayat. Mais c’est en adhérant à l’association d’El Djazaïria où il intègre les cours dispensés alors par le chanteur et musicien Abderrezak Fakhardji qu’il bénéficia d’une formation solide dans le domaine de la musique andalouse classique et se distingua parmi les meilleurs élèves. Elève de Abderrezak Fakhardji, il devint en 1952 enseignant de musique andalouse au sein de l’association El Djazaïria, devenue récemment El Djazaïria El Mossiliya.

En 1946-1948, parallèlement au chant, Sid Ahmed Serri continua par ailleurs, sa formation académique, au Conservatoire d’Alger, sous la direction du professeur Mohamed Fakhardji et c’est à partir de 1948, que les studios de la radio lui ouvrent leurs portes, au sein de la troupe « El Sanaa », pour se faire connaître du grand public.

En 1980-1990, Outre l’interprétation, la composition et la formation de jeunes talents, l’artiste active dans les années 1980, au sein de l’Association algérienne El-Maoussilia, en organisant plusieurs soirées, sous le slogan « le printemps de la musique algérienne ». Il s’est consacré, dans les années 1990, à l’enregistrement du répertoire de la musique andalouse algérienne pour la préserver, d’autant que l’apprentissage de cette musique était resté pendant longtemps dans l’oralité.

En avril 1992, Sid Ahmed Serri, fut le premier artiste lyrique à recevoir, les insignes de l’Ordre du Mérite National.

En 2000, il enregistre un coffret de CD du style « aroubi » et un recueil de noubates Andalouses, rassemblées dans près de 45 CD. Il a formé plusieurs artistes et musiciens dont Zerrouk Mokdad et Zakia Kara.

En 2006, il a été élu à la tête de la Fédération nationale des associations de musique classique algérienne.

En 2013, le journaliste spécialisé Hamid Tahri lui a consacré un ouvrage intitulé « Le chant du rossignol ».

Les cafés d'Alger de la vieille médina, autrefois

Laisser un commentaire

Recommandations nutritionnelles, la dose habituelle revue

Fruits et légumes : excellents pour le moral

La dose idéale de consommation de fruits et de légumes, s’établit à sept portions par jour. Deux de plus que les recommandations nutritionnelles habituelles, selon des spécialistes anglais de l’université de Warwick, et américains de l’université du Massachussets tout en rappelant que cette consommation agit très favorablement sur la santé physique et le bien-être mental.

Read More about “Recommandations nutritionnelles, la dose habituelle revue”

Cultures et Traditions perdus
Recherche

bannieres
Ramadhan, évènement spécial

Le Ramadhan : Un évènement très spécial en Algérie

Le Ramadhan,
un évènement spécial pour la famille algérienne

La particularité de ce mois sacré du Ramadhan, ne réside pas seulement dans son aspect cultuel, mais aussi traditionnel. Une place, que lui accorde tous les membres de la famille, grands et petits. au ramadhan, tout y est pour honorer le mois de piété. Cette importance est chaque année renouvelée par la ménagère qui veille au grain pour que ce mois se passe dans les règles de l’art.

Read More about “Le Ramadhan : Un évènement très spécial en Algérie”

Le photographe d’autrefois

Il était une fois, le photographe ambulant

le photographe

Les photographes ambulants ! Ils ne sont plus là, ces icônes culturelles citadines ! En silence, ils se sont retirés de la cité, sans deuil ! Jadis, ils étaient l’ombre des villes et l’arc des places publiques. Les fixateurs du beau temps ! Les dessinateurs de grands sourires. Les témoins des amours et des amoureux fuyant l’oeil de l’interdit! l’oeil du voyageur ! Les photographes ambulants ! Tous. Vous. Nous. Les autres.

Read More about “Le photographe d’autrefois”

La vie naturelle

L’incompréhension naturelle de la vie

Nous sommes sans doute devenus trop intelligents, trop savants, et nous ne comprenons plus la vie. Nous la tuons autour de nous pour des profits ou des commodités immédiates; nous tuons aussi la nôtre et menaçons celle de nos descendants pour les mêmes motifs. il faudrait croire alors que nos grands-mères étaient moins intelligentes que nous et qu’elles avaient, elles, une compréhension naturelle de la vie.

Manger sain, vivre bien !…

Read More about “La vie naturelle”

Les effets bénéfiques du jeûne durant le mois de ramadan

Ramadan: Ce qu’il faut faire ou ne pas faire à la rupture du jeûne.

Le corps humain, cette merveilleuse machine perfectionnée qu’il faut ménager, surtout au cours du mois de ramadan, en se réalimentant le plus lentement possible, en buvant de l’eau dès le début du repas ; cela remplira l’estomac et corrigera en même temps le manque d’eau.

Read More about “Les effets bénéfiques du jeûne durant le mois de ramadan”