Un merveilleux voyage dans le temps et l'espace

La Diététique – Les Nutriments : Les Aliments, source d’énergie pour le cerveau

Les Aliments, source d’énergie pour le cerveau

viande

➔ Pour remplir ses fonctions, le cerveau utilise un grand nombre de nutriments. Nourrissez-le donc bien pour qu’il soit super performant. Un régime équilibré comprent :

  • ☀ Des glucides, tels que pâtes, céréales, pain et riz.
  • ☀ Des fruits et légumes, tels qu’oranges, bananes, pommes, brocoli, laitues et carottes
  • ☀ Des aliments riches en protéine, tels que lait, fromages, viandes, noix et légumes.
  • ☀ Des lipides et substances sucrées, tels que margarine, huile d’olive, miel et sucre.

Calmez le cerveau à l’aide de glucides et utilisez les protéines pour lui fournir l’énergie dont il a besoin. Les chercheurs jugent que c’est une bonne stratégie car les aliments riches en protéines contiennent de la tyrosine. La plupart des cerveaux s’en servent pour créer les neurotransmetteurs nécessaires aux bons réflexes et à la présence d’esprit. Les aliments riches en glucides contiennent du tryptophane. La plupart des cerveaux s’en servent pour créer les neurotransmetteurs qui donnent sommeil et qui calment.

L’essence du cerveau: les glucides

➔ Exception faite des viandes, des volailles et des poissons,
tous les aliments contiennent différentes sortes de glucides comme l’amidon, le lactose, le glucose, le fructose, etc. Les fibres font aussi partie de la famille des glucides. Toutefois, n’étant pas digérées, elles ne contribuent pas à l’apport énergétique. Les glucides digérés sont transformés en glucose, un sucre simple. Le glucose est ensuite transporté dans le sang vers les cellules pour la production d’énergie sous forme d’ATP, tout comme l’essence est transportée au moteur afin de faire fonctionner une auto.

➔ Le sucre est une énergie rapide qui requiert peu de transformation.
Le cerveau en raffole. Chaque gramme de glucides fournit quatre calories. Selon les recommandations en vigueur, de 45 % à 65% des calories devraient provenir des glucides, soit au moins 130 grammes par jour.

➔ Mais le cerveau, ce grand patron du corps,
les réquisitionne toutes. En état de jeûne, les réserves de glucides sont vite épuisées. Quand il n’y a plus de sucre, le cerveau se nourrit de corps cétoniques, des substances produites lors de l’utilisation des réserves de gras comme source d’énergie. Dans ce cas, on peut éprouver de la fatigue, une perte d’appétit et des nausées.

➔ La seule réserve de glucose se situe dans le foie et les muscles,
et il y est emmagasiné sous forme de glycogène. Lorsque la quantité de glucides consommée est trop grande et que la capacité de réserve est excédée, le sucre est alors transformé en gras, puis stocké dans le tissu adipeux. Bizarre, mais vrai! Trop de sucres ne fournit donc pas plus de sucre, mais seulement du gras.

algerieautrefois

La Diététique - Les nutriments - Groupes d'Aliments : Les Viandes
La Diététique - Mise en garde : Attention au concombre

Articles les plus consultés

Comments

comments