Un merveilleux voyage dans le temps et l'espace

La Diététique – Les nutriments : définition de l’eau potable

Comment reconnaître une eau potable :

Le blé

↪ elle doit être limpide ( on ne doit pas remarquer de trouble ).
↪ elle doit être incolore ( on ne doit pas être en présence de végétaux microscopiques ).
↪ elle doit être inodore ( on ne doit pas déceler d’odeur ammonicacale ou sulfurée, qui serait le signe de décomposition de matières organiques, de substances putrescibles).
↪ elle doit avoir une saveur agréable.
↪ elle doit être fraîche et conservée fraîche (entre 9° et 14°).
↪ elle doit avoir une résistivité électrique supérieure à 1 000 ohms à 18° C.
↪ son ㏗ est également un paramètre important : situé à l’intérieur d’une fourchette entre 5,8 et 7,2, l’eau est convenable.
↪ le rH₂, ou potentiel oxydo-réducteur : l’équilibre se trouve autour de 26-28.

La connaissance complète de la composition d’une eau passe par l’étude des principaux éléments (macro-éléments) et des oligo-éléments, chaque eau devant son originalité aux corps qu’elle a dissout dans des proportions particulières. Une bonne eau doit enfin être exempte de germes de contamination (bactéries, coliformes, escherichia coli, streptocoques fécaux, clostridum, etc.).

Une vieille recette permet d’atténuer les inconvénients du chlore dans l’eau :
☼ placer un objet en argent dans l’eau pendant quelques heures. Les huiles essentielles de lavande, de thym ou de romarin semblent également avoir un effet positif.

L’eau : l’agriculture responsable de nuisances

↪ L’utilisation intensive de fertilisants azotés est cause de pollution des eaux.
Cette pollution est difficilement maîtrisable, à moins d’une orientation nouvelle des procédés de fertilisation en agriculture intensive. Les nitrates rendent l’eau non potable, affirment les experts. En fait la présence de nitrate est nocive à des doses beaucoup plus faibles. On sait maintenant que les nitrates provoquent :

☼ chez le nourisson, une maladie qui peut être mortelle : la méthémoglobinémie.
☼ chez l’adulte, des cancers du tube digestif par la transformation des nitrates en nitrosamines.

Cette pollution agricole en cache une autre, celle qui découle de l’emploi des pesticides (insecticides, fongicies, herbicides …). L’agriculture intensive en ne respectant pas le capital humus des sols, détruit le rôle de filtre naturel de la terre. Certains drainages précipitent les eaux et leurs nitrates ou leurs pesticides dans les sous-sols. De plus, l’arrachage des haies, favorise le ruissellement des eaux. Les sols qui restent nus pendant tout l’hiver sont lessivés: nitrates, désherbants et pesticides sont entrainés dans le sous-sol.

Prochain article : Prochain article : Les Nitrates et l’eau potable

La Diététique - Les nutriments : Les Nitrates et l'eau potable
La Diététique - Les nutriments : L'eau, fluide de la vie

Articles les plus consultés

Comments

comments