Un merveilleux voyage dans le temps et l'espace

La Diététique – Le légume bio local fait recette au Québec : on a la garantie que les produits seront biologiques et locaux…

↪ Le légume bio local fait recette au Québec

fermiers -famille Bio

Les fermiers de famille : bio et local. DR

Les « fermiers de famille » livrent directement les consommateurs qui ont payé d’avance. ça marche à la confiance.

« Allez-y, vous pouvez venir prendre vos paniers ! Cette semaine on a de la bette à carde, des épinards, de la laitue, des fraises, de la fleur d’ail, du bok choy », lance la fermière de famille, Myriam Fortier, tout en déchargeant de grands bacs bleus remplis de légumes et fruits variés. C’est la deuxième année qu’elle et son compagnon sont dans le réseau des fermiers de famille de l’organisme Equiterre, le plus grand du genre en Amérique du nord. Parti de zéro il y a 15 ans, ce réseau dessert 30 000 personnes dans 13 régions grâce à plus d’une centaine de fermes certifiées biologiques. Et il ne cesse de croître.

❏ Solidaires

« Pour moi, c’est important que l’agriculteur prenne soin de sa terre, », raconte Marie Bellefeuille, tout en croquant déjà dans une belle fraise. « Mes parents allaient acheter des légumes en saison chez un producteur qu’ils connaissaient, j’ai décidé de continuer cette tradition… sauf que c’est le producteur qui vient à moi ! ».

« C’est une relation de confiance », renchérit Alice Massot, une Française établie depuis 5 ans au Québec. « Parce qu’on ne sait pas trop ce qu’on va avoir mais on a la garantie que les produits seront biologiques et locaux. Et puis c’est cueilli la veille, ça ne peut pas être plus frais ! »

Les consommateurs-partenaires sont solidaires avec le fermier et paient à l’avance leurs paniers, environ 350 dollars pour la saison. Une bonne récolte correspondra à de beaux paniers, une moins bonne à des paniers moins garnis. Cela permet surtout de planifier: « On doit garantir une certaine qualité, même s’il y a des intempéries », explique Myriam Fortier. Elle livre aussi dans une entreprise de la société Standard Life: « Avec les contraintes de la vie d’aujourd’hui : horaires flexibles, imprévus, enfants à la garderie, trafic… les employés apprécient le point de chute au travail ».

[via] Marie-Laure Josselin, ouest-france.fr

La Diététique : Les repas rapides
La Diététique - France : L'hygiène des fast-foods

Comments

comments