Un merveilleux voyage dans le temps et l'espace

Hommage à Roger Hanin à Alger

Hommage à Roger Hanin organisé par l’Institut français d’Alger

Roger Hanin

Un hommage à l’acteur et réalisateur Roger Hanin est organisé par l’Institut français d’Alger du samedi 23 au mardi 26 avril 2016, un an après sa disparition. Plusieurs œuvres seront projetées à la cinémathèque d’Alger.

différents volets de son œuvre seront présentés à cette occasion, qui mettront tout à la fois à l’honneur l’homme de théâtre et de cinéma, l’auteur, le réalisateur et le témoin engagé et profondément humaniste. L’Algérie, terre où il repose désormais, occupera bien entendu une place toute particulière dans cet hommage. Plusieurs œuvres seront projetées à la cinémathèque d’Alger, en présence de « grands témoins » :
❏ ses deux enfants Isabelle Hanin et David Grinewald,
❏ le réalisateur Alexandre Arcady,
❏ le scénariste Daniel Saint-Hamont.
Une exposition de photographies autour de Roger Hanin sera également présentée à la cinémathèque d’Alger pendant toute la durée de l’hommage.

Le programme de l’hommage à cet enfant de l’Algérie qui n’a jamais renié ses origines et qui a demandé à être enterré dans son pays de naissance, comprendra la projection de :

  • Soleil,
  • Train d’enfer
  • Le Bourgeois gentilhomme (théâtre filmé), réalisés par le défunt.

Autres films comme

  • La sentence,
  • Le coup de sirocco
  • Le grand pardon, dans lesquels il a joué.

En présence d’Isabelle Hanin.
Les films seront présentés par Samir Ardjoum, journaliste et critique de cinéma du samedi 23 au mardi 26 avril 2016 .

ACTUALISÉ le 24 avril 2016

La cinémathèque d’Alger rend hommage à Roger Hanin

Une rétrospective cinématographique dédiée au défunt acteur, réalisateur et comédien Français né en Algérie, Roger Hanin, a été inaugurée, samedi 21 avril 2016, à la cinémathèque d’Alger.

Organisé en collaboration avec l’Institut Français d’Alger, cet hommage a eu lieu en présence de l’ambassadeur de France en Algérie, Bernard Emié, du directeur de la cinémathèque Algérienne, Sid Ahmed Sémiane, et de la fille de l’acteur disparu en février 2015, Isabelle Hanin.

S’exprimant avant la projection du film « Soleil » réalisé par Roger Hanin, Isabelle Hanin a qualifié ce film d’œuvre « la plus personnelle » de son père, dans laquelle il décrit sa pauvre enfance à Alger.

Isabelle Hanin a également évoqué l’ « engagement, tant politique que sociétal de son père, contre toutes formes de discrimination » lequel, a-t-elle expliqué, trouve « son origine dans son enfance et son adolescence » et dans « l’antisémitisme » dont il a souffert durant la seconde guerre mondiale.

Dans « Soleil », dernier film réalisé par Roger Hanin, celui-ci revient sur son enfance Algéroise et rend hommage à sa mère, incarnée par l’actrice Italienne Sophia Loren.

Cinq autres films dont « Train d’enfer » (1984) et le « Grand pardon » (1982) de même qu’une pièce de théâtre seront également présentés à la cinémathèque d’Alger et à l’Institut Français à l’occasion de cette rétrospective qui se déroulera jusqu’au 26 avril.

Son parcours

Né le 20 octobre 1925 à Bab El Oued, Roger Hanin avait fait ses débuts dans le cinéma au cours des années 1950. A la même époque Roger Hanin faisait également carrière dans le 4e art où il s’est fait connaître en 1951 dans la pièce Vogue la galère, avant de quitter le théâtre plus de 50 ans plus tard avec une quarantaine de pièces et de tournées à son actif. Après une filmographie très riche, plus de quatre-vingt œuvres en près de 45 ans de carrière, Roger Hanin incarne, à la télévision en 1989, le rôle du commissaire Navarro, une série télévisée qui a duré près de 20 ans. Outre son talent de comédien, Roger Hanin avait également fait parler de lui en tant que romancier dès les années 1980 avec la publication de L’ours en lambeaux qui sera suivi de dix autre œuvres littéraires de fiction. En 2000, l’acteur avait reçu la Médaille de l’ordre du mérite national au rang de “Achir” des mains du Président de la République, Abdelaziz Bouteflika, lors d’un hommage qui lui avait été rendu.

Roger Hanin repose, selon ses dernières volontés, au cimetière de Bologhine à Alger.

Grand hommage à Sid-Ali Kouiret au cinéma Algeria

Comments

comments

Laisser un commentaire