Un merveilleux voyage dans le temps et l'espace

Grand hommage à Sid-Ali Kouiret au cinéma Algeria

Admiration profonde à la mémoire de Sid-Ali Kouiret :
le monument du théâtre et du cinéma algérien

Hommage à Sid-Ali Kouiret

Hommage à Sid-Ali Kouiret, vendredi 3 juillet 2015

 

Vendredi dernier 3 juillet, à la salle de cinéma Algéria, un vibrant hommage a été rendu à Sid-Ali Kouiret, le monument du théâtre et du cinéma algérien, décédé récemment (lire) en laissant derrière lui une filmographie d’anthologie.

Cet hommage organisé par l’assemblée populaire communale d’Alger-Centre, et l’association les Amis de la rampe Louni-Arezki (Casbah), de nombreuses personnalités artistiques ayant connu le défunt de son vivant, de sa famille et ses proches, ainsi que des fans de ce repère phare de la culture algérienne, ont tenu à marquer de leur présence une profonde révérence, un remerciement et une gratitude à ce grand monsieur qui avait rejoint le théâtre national au début des années cinquante pour poursuivre son parcours artistique exceptionnel aux côtés de ses pairs algériens comme Mustapha Kateb, Mehieddine Bachtarzi et d’autres parmi nos grands artistes qui ont porté haut le message de l’Algérie à travers l’art de la parole et de l’image.

 

 

 

À l’issue de la cérémonie, Lounis Aït Aoudia, président de l’association des Amis de la rampe Louni-Arezki, a souligné :
« Sid-Ali Kouiret a été l’un des concepteurs de la mémoire collective de la culture algérienne. C’est un repère incontournable des valeurs de résistance et de force. Il a été l’incarnation de l’authenticité de l’algérianité qu’il a si bien illustrée à travers ses œuvres ».

Étant un ami de l’association, Sid-Ali Kouiret a été un repère identitaire pour la jeunesse algéroise et un exemple à suivre. Il ajouta :
« Nous avons eu cette communion de pensée pour restituer ce lègue culturel et le faire transmettre à la nouvelle génération ».

Sous les pittoresques sonorités de la zorna, la cérémonie a débuté par la projection d’un film documentaire traçant la vie et le passage artistique du comédien. Avec certaines séquences filmées de son vivant, Sid- Ali Kouiret a pris la parole dans la vidéo pour relater ses expériences de tournage et sa passion pour le grand écran. Des cinéastes l’ayant encadré, comme Mohamed Lakhdar Hamina et Ahmed Rachedi, ont cité les grandes qualités artistiques et le dévouement de Sid-Ali Kouiret, avec notamment la projection de quelques séquences des chefs-d’œuvre auxquels le défunt a participé comme Hassan Taxi, Chroniques des années de braise, décembre et l’Opium et le bâton, sans oublier la grand épopée théâtrale, les enfants de La Casbah, d’Abdelhalim Raïs, durant laquelle il a partagé les rôles principaux avec de grands acteurs comme Sid-Ahmed Agoumi, Arslène et Nouria.

Avant la remise du trophée de reconnaissance à la fille du défunt, plusieurs artistes amis de Sid-Ali Kouiret ont parlé de sa grande passion pour le théâtre et le cinéma, ainsi que ses grandes qualités humaines. Saïd Hilmi présent à cet évènement, déclara:
« Il était de ces passionnés qui avaient comme principal objectif de faire le plaisir du public. Sid-Ali Kouiret se donnait corps et âme pour son travail, il le faisait pour l’amour de l’art, jamais pour de l’argent ou de la célébrité ».

De son côté, le compositeur Mustapha Sahnoun a accompagné le défunt à Tunis dans la troupe artistique du Front de libération nationale, pendant la guerre de Libération nationale, où il a entre autres évoqué son talent musical. Il a fait savoir :
« Je ne connais pas un Algérien qui n’aime pas Sid-Ali Kouiret, c’était un homme très populaire, un bohémien. Il avait un grand intérêt pour la musique, notamment pour les œuvres de Farid El-Atrache. Nous avons perdu un grand artiste et un ami exceptionnel ».

Né en 1933 à Alger, Sid-Ali Kouiret, acteur de grand talent, a brillamment interprété et immortalisé une symbolique de résistance authentiquement algérienne qui a laissé une empreinte de courage à travers « Ali mout ouaqef » [ Ali, meurs debout ], devenue, depuis, un adage populaire très usité, inspiré d’un film culte ayant bercé les sentiments patriotiques de plusieurs générations.

Hommage à Roger Hanin à Alger
Sid Ali Kouiret, l'acteur et comédien, est décédé, il sera inhumé aujourd'hui

Comments

comments

Laisser un commentaire