Un merveilleux voyage dans le temps et l'espace

Bravo : Les Verts qualifiés hier pour le Mondial Brésilien : Algérie 1 – Burkina Faso 0

Victoire des Verts et qualification pour le Mondial Brésilien :
Algérie 1 – Burkina Faso 0

Algerie-Burkina Faso
Les Verts se sont qualifiés, hier, pour le mondial brésilien suite à leur victoire sur le Burkina Faso. Ce fut très difficile à concrétiser. C’est dans une ambiance vraiment enthousiaste que cette rencontre avait commencé sous la baguette du grand supporter du MCA, Cheb Tewfik. C’est lui d’ailleurs qui avait ouvert le bal en disant « Narbhou Burkina Nwalou Labess »

Les observateurs étaient très curieux de voir la réaction après les quelques changements apportés par Halilhodzic par rapport à la manche aller ? Toujours est-il, le public n’a pas hésité à encourager ses préférés. Car au bout, il y a une qualification au mondial brésilien pour une quatrième historique. Un enjeu capital, surtout que notre adversaire voulait lui aussi composter son billet pour le pays des « Carioca ». Il n’y avait que la gagne qui était intéressante. Il faisait moins froid par rapport aux prévisions de la météo. Le plus important et que la surface du stade Chaker était dans un état idéal, parfait.

Fiche technique

Stade Mustapha Tchaker: Affluence nombreuse.

Arbitrage
de MM. Badara Diatta, assisté de Djibril et El Hadj Samba (Sénégal)

But
Biugherra (49′) Algérie

Les équipes

Algérie :
Zemmamouche, Khoualed, Ghoulam, Bougherra, Medjani, Mehdi Mostefa (Taïder 86′), Soudani, Feghouli (Kadir 90′), Brahimi (Yebda 67′), Slimani, Lacen. Entraîneur : Halilhodzic

Burkina Faso
Abdoulaye Soulama, Daouda Diakite, Mohamed Kabore, Steeve Yago, Ganno Ibrahim, Bakary Kone, Keba Paul Coulibaly, Alain Traoré, Yedan Moussa, Djakaridja Koné, Panadeti Mady.

Entraîneur
Paul Put

L’entrée des deux équipes était applaudie à sa juste valeur. Notre hymne national a été chanté en chœur dans une ferveur sans égal. Le match débutera sur les chapeaux de roue et le Burkina a failli nous surprendre par Pitroipa, heureusement, il y avait une position de hors jeu. Début tatillon pour nos préférés, surtout que les Burkinabés ont voulu nous surprendre d’emblée. Puis, progressivement, nos représentants commençaient à desserrer l’étau. Les Algériens bénéficient d’un premier corner, mais les Burkinabés très compactes ne laissent rien passer. Nos adversaires arrivent à fermer le jeu. Ce qui empêche le jeu algérien d’être fluide. Néanmoins, sur une action rondement mené, Slimani verra son « heading » passer à côté (21′). Les actions des Algériens deviendront au fil des minutes plus tranchantes.

Néanmoins, l’imprécision des passes en décidera autrement, puisque le gardien adverse ne sera pas tellement inquiété. C’est sur le score de 0 à 0 que s’achèvera le premier half. En seconde mi-temps, Halilhodzic n’apportera pas de changement sur sa composante. Les Burkinabés sont très vigilants, mais sur une action rapide, les nôtres ouvriront le score par l’homme du match Bougherra (49′). Là, la qualification a changé de bénéficiaire. Ce sont les Algériens qui sont proches du Brésil 2014. Le stade est tout simplement en délire. On chante et danse avec une joie pour le moins exceptionnelle.

Le but algérien est venu au bon moment, alors qu’on commençait à désespérer. Halilhodzic fera entrer Yebda à la place de Brahimi en vue de renforcer le milieu et tempérer les ardeurs des Burkinabés. Les Verts sont plus prompts sur l’homme et font presque « écran » aux attaques adverses. Ils sont plus agressifs sur l’homme. Une 4e qualification amplement méritée. Historique : Bravo les gars !

Freddy Zemmour, ancien joueur de l'USMA revient dans son pays natal

Articles les plus consultés

Comments

comments