Constantine

Constantine, le centre ville

Constantine Capitale de l’Est du pays, captivante par son histoire et ses multiples richesses touristiques, cette acropole naturelle enserrée dans les boucles du Rhummel est d’un charme très particulier. Haut-lieu de préhistoire (traces de civilisationn aurignacienne néolithique). L’antique Cirta subit l’influence et la culture de Carthage (stèles puniques d’El-Hofra). Capitale des princes de Numide : Syphax – Massinissa – Conquise sur Jugurtha par les Romains – connut l’invasion vandale, la domination byzantine.

Pendant la période musulmane, Constantine appartient aux gouverneur de Kairouan, aux Fatimides, aux Zirides, aux Almohades et subit l’influence des Hafsides de Tunisie. Capitale du Beylik de l’Est pendant la Régence turque. Les troupes françaises durent entreprendre plusieurs sièges pour venir à bout de la ville en 1837, dont la résistance fut héroïque.

QUELQUES MONUMENTS HISTORIQUES QUI RAPPELLENT SON PASSÉ GRANDIOSE

Monuments mégalithiques :
• Roknia : immense nécropole mégalithique (3.000 dolmens).
• Djebel Mazala : importante nécropole dolménique
• Ouled Rahmoun : à 16 km de Kroubs, ouled-Rahmoun.
• Dolmens de Salluste.
• Dolmens de Djebel Ksaibi : Ouled Rahmoun à 32 km de Constantine.
• Dolmens au Sud-Est de Constantine (Sigus).

Monuments antiques :
• Le Kroubs appelé Souma, mausolée présumé de Massinissa (son mobilier • funéraire est déposé au Musée de Constantine.
• Des fragments antiques – inscriptions dans le square.
• Arcades romaines – ruines d’aqueduc.
• Pont romain d’Antoniae.
• Tombeau de Praecilius.

Monuments arabes :
Les Mosquées :
• Djemaa El-Kebir, architecture des Hafsides du 13e siècle.
• mosquées de Souk-El-Ghani de Sidi-Lakhdar et de Salah Bey de la période turque.
• Le palais Ahmed Bey, un des plus beaux monuments d’art arabe du Maghreb.
• Les quartiers pittoresques de la Casbah.

Les Sites impressionnants des gorges du Rhummel :
• Les ponts de Sidi-Rached, long viaduc de 27 arches, de Sidi M’Cid, d’El-Kantara,
• le pont des chutes
• Le Boulevard de l’Abime, panorama sur la vallée du Hamma.
• Le Djebel Chettaba, de Cidi M’Cid.
• Les jardins de Salluste.
• Hammam Bouziane, joli village à 9 km de Constantine. Nombreuses sources thermales, verdure, fraîcheur.

Les Sites archéologiques :
• Djebel Ouach, lieu estival à 12 km.
• Tiddis, antique Castellum Tidditanorum dépendant de Cirta, situé à 30 km au Nord-Ouest de Constantine. Pièces archéologiques du plus grand intérêt. Site touristique très curieux, gorges de Khenecg.
• Mila, ville encore entourée de l’enceinte que fit construire l’empereur Justinien vers 540 ; statue antique colossale représentant le Dieu Saturne. Sur la Casbah, inscription arabe ancienne.
• Djemila, Un des sites archéologiques les plus célèbres d’Algérie. L’antique Cuicul, par sa valeur d’histoire et d’art, le charme dont s’enveloppent ses ruines, est déjà un centre d’attraction important pour le tourisme.
• El Mila : ville au centre de paysages forestiers, situation merveilleuses, à 87 km de Constantine et 68 km de Jijel. Magnifiques gorges de l’Oued-Kebir, de l’Oued-Irdiana.

Monuments grandioses :
• Arc de Caracalla, temple Septimien, Villas somptueuses dont les mosaïques sont exposées au Musée.
• La basilique chrétienne du IVe siècle.
• Hammam Meskhoutine, on l’appelait autrefois dans l’antiquité, Aquae Thiblitanae au Nord-Est de Constantine. Une des stations thermales et climatiques les plus pittoresques d’Algérie. Ses eaux sont les plus chaudes du monde, après les geysers d’Islande. Elles atteignent 98°et sont carbonatées-calciques, sulfureuses, chlorurées-sodiques, légèrement ferrugineuses et radioactives. Elles sont indiquées pour le traitement de la goutte , des rhumatismes, des affections des voies respiratoires supérieures, du paludisme, des affections gynécologiques, de l’obésité, du diabète, des varices et des phlébites.

Recherche
Constantine autrefois
Allez plus loin
Articles récents du Blog
Souscrivez à nos Flux RSS
Pour aller plus loin