Le Constantinois

Après Constantine ville,
Découvrez la beauté de sa région

Seulement à 9 km de de la Capitale de l'Est du pays, nous découvrons un joli village appelé • Hammam Bouziane, avec ses nombreuses sources thermales, verdure, fraîcheur.A 12 Km Djebel Ouach, lieu estival splendide. Puis à 30 km au Nord Ouest de Constantine, • Tiddis, l'antique Castellum Tidditanorum dépendant de Cirta. Des Pièces archéologiques du plus grand intérêt. Un Site touristique trés intéressant et curieux à voir.• Mila, la ville entourée de l'enceinte que fit construire l'empereur Justinien vers 540 ; statueantique colossale représentant Saturne. Sur la Kasbah, inscription arabe ancienne.

Un des sites archéologiques les plus célèbres d'Algérie :
Djemila l'antique Cuicul, par sa valeur d'histoire et d'art, le charme dont s'enveloppent ses ruines, est déjà un centre d'attraction important pour le tourisme ( Arc de Caracalla, temple Septimien, les villas somptueuses dont les mosaïques sont exposées au Musée ou encore la basilique chrétienne du IVe siècle.

Au centre de pays forestier, dans une situation merveilleuse, à 87 km de Constantine et 68 km de Djidjelli, la ville de El-Milia, avec ses magnifiques gorges de l'Oued Kebir, et de l'oued Irdiana.

Au Nord Ouest de Constantine, Hammam Meskoutine, une station thermale et climatiques la plus pittoresque d'Algérie. Dans l'antiquité, cette station portait le nom de Aquae Thiblitanae. Ses eaux sont les plus chaudes du monde après les geysers d'Islande ; elles atteignent 98° et sont carbonatées-calciques,sulfureuses, chlorurées-sodiques, légèrement ferrugineuses et radioactives. Elles sont indiquées pour le traitement de plusieurs maladies, entre autres la goutte, les rhumatismes, les affections des voies respiratoires supérieures, le paludisme, les affections gynécologiques, l'obésité, le diabète, les varices, les phlébites.D'autres sites entourents cette station, les ruines romaines, les sources de la grande cascade, les jardins et orangeries, le Plateau des Cônes, le lac souterain.

Skikda, Ville trés accueillante, ou l'activité du port ,fut prédominante à travers les sièces. On y découvre des urnes funéraires phéniciennes et des caveaux puniques; Seul débouché de la région de Cirta, forma l'une des quatres colonies de la confédération Cirtéenne (ruines romaines). Le nom de Skikda vient de la pénétration arabe. En visitant la ville on découvre le théâtre romain construit au XIe siècle, plus grand que les théâtres de Djemila et de Timgad. Le musé où sont conservées statuettes, stèles et sculptures. A l'ouest de Skikda, la route de la corniche longue de 3 km menant à la station balnéaire de Stora, et son golfe ( ancien port de mouillage romain). A 17 km au fond d'une merveilleuse baie, on découvre une vue splendide sur Skikda et la rade. A l'Est c'est les plages longeant la côte sur plusieurs kilomètres, (Jeanne d'Arc, les Platanes, Cape de Fer, Plage d'El-Mersa).

Sans oublier les carrières de Filfila, fameux marbre numidien de l'époque romaine, la plaine de Gerbès, les plages, les forêts des Gerbès et des Senhadja.


Participation algerieautrefois
au Hit-Parade des sites francophones

des Sites franchophones
Visiteurs:1116389
aujourd'hui:8
connectés:1
     
Copyright © Juillet 2000 - 2016 powered Version 4.0b Juin 2007
space